Un document “Très” important !

Le DIP est un document très réglementé par l’Etat, avec des informations obligatoires pour que le candidat à la franchise puisse avoir une période de réflexion en toute sérénité.

Ce précontrat doit laisser un laps de temps de 20 jours obligatoires avant de pouvoir signer son contrat de franchise définitif.

Bien évidemment, la plupart des franchiseurs vont tenter de vous faire signer au plus vite le DIP, cela vous évitera d’aller signer chez d’autres…

Prenez votre temps, vous y mettez vos économies, parfois même les économies d’une vie…

Il est vital d’explorer toutes les informations, et de bien vérifier la véracité de chacune, ne vous engagez pas si le franchiseur est litigieux, il y en a ! Ne faites pas confiance les yeux fermés !

En tout cas, certains points sont à vérifier, et vous aideront à mener votre étude sur les enseignes :

  • Le Kbis doit apparaître, il vous permet de savoir avec qui vous signez, son fondateur, le lieu du siège, le montant du capital social, etc. Il est très important de bien connaitre son franchiseur.
  • Le DIP indique durée du contrat de franchise que vous signerez, en fonction de votre investissement, le contrat ne doit être ni trop long, ni trop court. Il doit couvrir votre investissement, si vous avez fait un financement sur 7 ans, votre contrat devra vous protéger pendant 7 ans, à l’inverse, dépasser 10 ans sera alors un peu long. Sauf si votre investissement est important. (Si vous dépassez le million d’€ d’investissement).
  • Le prix de démarrage, votre DIP doit vous informer des investissements que vous allez engager, il ne faut surtout pas partir à l’aventure… 
  • Les conditions de renouvellement du contrat, dans quelles conditions vous pourrez renouveler votre contrat de franchise, par exemple, allez-vous repayer les droits d’entrée ?  Si vous souhaitez dénoncer votre contrat, combien de mois à l’avance ? etc.
  • Condition de résiliation du contrat, aurez-vous des difficultés et des complications pour mettre fin à votre contrat de franchise ? C’est un article qui bien souvent protège essentiellement le franchiseur. Bien vérifier que le ticket de sortie ne soit pas fantasque !
  • Comme toutes franchises sérieuses, vérifiez l’accompagnement de votre franchiseur, Quelles sont les formations initiales et continues ? L’accompagnement est la réussite du franchisé, et permettra d’engendrer plus de royalties au franchiseur si l’équipe est bien formée.
  • Le DIP doit mentionner clairement votre zone de chalandise, elle ne doit pas être, ni trop petite, car votre franchiseur vous collera un autre point de vente « trop » près de vous, ni trop large, car une enseigne pas assez présente sur une région, ne fera pas « assez » monter l’envie chez le consommateur.
  • Les franchiseurs cachent leurs problèmes… La loi impose au franchiseur de lister les points de vente sortis du réseau, et le motif. Cela vous permet de comprendre s’il y a un problème dans le réseau. Cela vous permet aussi d’en contacter certain pour comprendre, mais attention au dénigrement des points de vente sortis. Pensez à vérifier sur le web si cela concorde avec les infos données.
  • Vérifiez aussi la liste des points de vente que possède votre franchiseur, cela vous permet de voir si le réseau n’est constitué que de franchisés, pour bien s’il a ses propres points de vente. S’est-il lui-même engagé dans son propre réseau ?
  • Bien vérifier la santé financière de l’entreprise, les bilans doivent obligatoirement être annexés, vérifiez les infos sur société.com. Si le franchiseur est malade… C’est un mauvais début pour votre investissement… 
  • La loi impose qu’un ELM (état du marché) local soit joint à votre DIP pour mieux cerner la concurrence qui vous entoure.
  • Vérifiez le certificat INPI ou de propriété à qui appartient le nom, parfois la société qui détient la propriété est différente de celle qui l’exploite, demandez pourquoi !
  • Vous devez évaluer le stock de départ, car les banques ne financent jamais le stock, il devra contenir dans votre apport personnel. IL ne faut pas que ce soit une surprise après signature du contrat définitif.
  • IL n’est pas obligatoire, mais ça serait mieux : la communication de départ de la part du franchiseur, quelle est-elle ? Car c’est ce qui va lancer votre point de vente, il ne faut pas rater son ouverture…
  • Vérifier la non-concurrence
  • Point essentiel des vérifications : doit se trouver en annexe le projet de contrat de franchise définitif, vous devez l’examiner !

Mon Conseil :

S’engager avec une franchise n’est pas sans conséquence, et les franchiseurs se protègent, se « blindent » face aux problèmes que vous pouvez leur apporter.

Étudiez sereinement le concept, la franchise et son fondateur, chaque point doit être clair et limpide avant signature. Signer sans faire un “enquête” c’est ce jeter dans “la gueule du loup”, soyez sur des oeufs, étudiez chaque ligne, chaque petite ligne… Car les problèmes peuvent arriver très vite !

Si vous souhaitez que je vous aide à contrôler les points de la franchise que vous convoitez, je peux vous apporter mes services en cliquant ici.